Le mot datcha vient du verbe russe « dat », donner. En Russie, la datcha est la maison secondaire, un endroit où l’on échappe aux bruits et à la complexité des villes. Elle est chaleureuse, solaire, colorée, faite de matériaux naturels et tournée vers le grand air. Cela me fait penser à de la sérénité et des tons chauds, sucrés. Des meubles en bois peints et ornementés, des tissus aux couleurs chatoyantes, des motifs floraux et des oiseaux qui s’égosillent. Bref le bonheur.

Mettons un peu les pieds dans le plat de l’histoire. En réalité, la datcha n’a pas toujours été un endroit cosy. Elle désignait à l’origine le gîte d’été installé sur un lopin de terre, cédé par le tsar à ses sujets. Le mot remonte à priori à Pierre Ier le Grand, tsar de Russie de 1682 à 1725, (mais sii, un grand brun avec une petite moustache et qui grognait tout le temps très fort). La tradition s’est poursuivie de génération en génération. Jusqu’à la chute de l’Union soviétique (en 1990), la datcha était une exception, une propriété privée au milieu d’une économie collectivisée (tout le reste appartenait à l’État).

A l’époque soviétique, la datcha était présentée par le pouvoir communiste comme un espace privatif dans lequel le travailleur pouvait se reposer de sa semaine. Elle était surtout destinée à compenser les pénuries de nourriture et à permettre aux familles de compléter leurs ressources en cultivant (sa taille était alors d’environ 600 mètres carrés). Là, ça fait tout de suite moins pensé à une ambiance chaleureuse et aux beaux tissus russes. Et pour cause, la datcha était alors assez sommaire, sans électricité ni eau courante. Les « datchniki » s’y rendaient dès le printemps et jusqu’à la venue de l’hiver, lorsqu’ils ne travaillaient pas, pour profiter du grand air sans forcément vouloir en faire un lieu de confort mais plutôt pour fuir leurs appartement bétonnés et exigus. Des générations d’enfants ont passé leurs vacances d’été à la datcha avec leurs parents et grands-parents. Elle est donc un lieu de retrouvailles, de vie collective. Des liens s’y créent et s’inscrivent dans une pratique de troc et de partage.

Certaines datchas ont depuis bénéficié d’un traitement de faveur et été rachetées par des propriétaires pleins de roubles. Elles sont plus habillées à l’extérieur et plus luxueuses à l’intérieur et servent de vraies résidences secondaires. Elles ressemblent à des cottages, les potagers ont été remplacés par du gazon, signe d’un nouveau mode de vie.

Les nouveaux millionnaires russes se font construire des véritables petits palais qui n’ont plus rien à voir avec le côté traditionnel des datchas et utilisent des matériaux et des aménagements à la pointe de la modernité. Les citadins, eux, gardent la tradition et se servent toujours de la datcha pour échapper à la ville et lui donnent désormais une fonction écolo.

Revenons-en à nos moutons. Pour moi, la datcha de rêve, c’est celle qui est en bois travaillé et coloré et dont l’intérieur ressemble à celui d’un chalet avec des tapis, rideaux et nappes de style russe, des meubles traditionnels, etc. Il est assez facile de recréer cette ambiance aujourd’hui. C’est cosy et ça permet de se lâcher et d’être un peu fantaisiste. On trouve pas mal de boutiques qui se mettent dans le créneau et réalisent des collections d’inspiration russe. J’ai misé sur le tissus Liberty Patricia Anne sur www.etoffe.com pour donner à ma chambre ce charme et cet esprit bohème par exemple. Je l’ai également utilisé en version papier peint pour l’habillage des tiroirs de ma commode. Quelques matriochkas sur une table de nuit, une lumière feutrée, des rideaux aux couleurs chaudes et le tour est joué ☺ !

Un article sera bientôt dédié à la fameuse chambre en question. En attendant rendez-vous ici pour voir comment décorer votre intérieur pour lui donner des allures de datcha ou de chalet cosy. Vous en savez un peu plus sur le choix de mon identité visuelle. J’ai des origines russes, mais ce n’est pas seulement cela qui m’a fait choisir Datcha Inspire, j’aime beaucoup l’idée de lieux de partage et de vivre ensemble en déco.

MERCI D’AVOIR PRIS LE TEMPS DE LIRE CET ARTICLE SUR LE BLOG DECO DATCHA ! POUR ÊTRE AU COURANT DES NOUVEAUTÉS ET BONS PLANS :