Il y a quelques mois, j’ai eu le plaisir de découvrir le concept-hôtel Vertigo, au centre de Dijon, en Bourgogne-Franche-Comté. C’était pour une occasion spéciale : nous offrions ce week-end entre filles à ma mamounette adorée, avec ma sister. Nous avions donc toutes les trois pour objectif de nous détendre, de nous laisser porter et de profiter des services et aménagements du lieu tout en nous promenant dans la ville pour y boire, y manger et y faire quelques haltes déco. Nous avons découvert un lieu décadent, dans le bon sens du terme : fantaisiste, avec du caractère, au cœur du design.

La première chose qui m’a séduite dans mon choix lorsque j’ai arpenté les offres d’hôtels avec spa à moins de 3h de Metz et que je suis tombée sur celle du Vertigo Dijon : le design à la fois épuré et flashy de son site. Un détail qui a tout de suite séduit la graphiste en moi.

Vertigo Dijon hotel

Nous avons retrouvé ce style soigné et cette signature partout dans l’hôtel par la suite. Même si le blanc et le noir ont une grande place, les couleurs vives ne sont pas en reste. Utilisées au bon endroit, par touches, avec parcimonie, elles donnent de l’énergie et marquent l’esprit.

Nous sommes donc arrivées au Vertigo, en plein cœur de la capitale des ducs de Bourgogne, à trois et pour deux nuits (à environ 180 euros la nuit avec petit déjeuner si mes souvenirs sont bons) dans l’une des chambres Sublime Twin. Et nous avons découvert un lieu un peu étonnant, extravagant, plein de caractère, avec des services au poil 😊. 

Facade Vertigo Dijon

Le bâtiment des années 1920, inscrit au patrimoine historique de la ville, a été restauré avec chic et élégance, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. La façade est éclairée par des lumières colorées qui tranchent dans la nuit et attirent l’œil du touriste intrigué. Rien qu’à la devanture, ça en jette.

Vertigo design hotel

L’entrée, tout en noir et en finesse, pose les bases : nous sommes au Vertigo, un lieu qui donne le vertige. La chanson de U2 trotte dans nos têtes dès la montée des quelques marches du hall. La définition de « vertigo » nous aide à comprendre l’ambiance développée ici : « envie irrépressible qui est surprenante, fantaisiste, et qui peut passer pour un caprice ».

Le bureau d’étude Carminati dirigé par Yvon Carminati a mené le projet architectural audacieux de rénovation en faisant appel à des entreprise locales. L’architecte d’intérieur est Ludivine De Brito. D’après ses commanditaires, « elle a su conjuguer histoire, modernité, faisabilité et fonctionnalité lors de ce projet pour redonner à cet établissement sa vocation première, tout en apportant sa vision de l’architecture et du design » (le bâtiment était déjà un hôtel au moment de sa construction).

Elle a accordé une grande importance à la création sensorielle afin que chaque client vive une expérience unique. Jeux de lumières, mises en scène et poésie étaient ses axes de travail.

Des dizaines de pièces de designers ont été sélectionnées minutieusement et contribuent à créer cette ambiance. Dans chaque recoin, chaque nouvelle pièce que l’on découvre, ces mots viennent à l’esprit : surprise, fantaisie, caprice. Et cela fonctionne. On traverse le hall et on se prend déjà un peu pour Gatsby. Les différents salons confirment cette impression et ont déclenché en moi l’envie de boire des cocktails au champagne.

Le Vertigo Dijon a le label Design Hotels. Une chaîne de 280 boutique-hôtels d’exception, tous avec des concepts personnalisés et indépendants, répartis dans plus de 50 pays à travers le monde.

Chambre vertigo dijon

Notre chambre, la Sublime Twin

Notre chambre était spacieuse, avec une moquette épaisse, douce et psychédélique. Premiers constats : les lits sont suspendus (et généreusement moelleux), les tableaux sont accrochés au plafond, la chambre est ouverte sur la salle de bain, la télévision est un écran interactif vertical géant reproduisant la forme d’un smartphone : c’est aussi futuriste et prometteur que ce que l’on a déjà eu le temps d’apercevoir de l’hôtel.

Chambre Vertigo Hotel

La « Magique Suite » donne envie de se prélasser, avec son canapé de velours bleu et sa baignoire ronde dans laquelle on imagine rester durant des heures…

L’hôtel compte 42 chambres dont la vertigineuse « Magique Suite ». Chacune d’entre elles associe style haussmannien, moulures et design d’avant-garde. Les équipements sont à la hauteur des attentes les plus pointues : mini mac, téléviseur miroir interactif, machine à café Nespresso, tableaux, coussins et lits signés par l’équipe de designers Vertigo Hôtel.

En passant une tête par la fenêtre, on aperçoit la ville et ses clochers.

Dijon place Darcy

La place Darcy à droite et la vue depuis notre chambre à gauche

L’hôtel se situe rue des Vosges, à quelques pas de la très belle place Darcy et de son square agréable pour déguster une bonne glace en été. Il est parfaitement placé pour se rendre au centre à pied.

Embassy Dijon

La pièce centrale du Vetigo, l’Embassy bar, est un lieu de vie qui évolue au cours de la journée. Le matin, on y prend un petit déjeuner (avec du choix et beaucoup de produits frais), ensuite on peut s’y attabler pour un repas tardif (un service de restauration est proposé 24h sur 24 avec des mets sous forme de bocaux).

Bar Embassy Dijon

Ce qui rend cette pièce si spéciale (en dehors de sa luminosité et de ses jeux de lumière rappelant ceux de la façade) ce sont ses moulures et ses lustres haussmanniens revisités. Le restaurant est blanc du sol au plafond, les peintures laquées, les tissus épais et voluptueux.

Embassy bar vertigo

En fin de journée, l’Embassy devient un bar à champagne, à grands crus, à cocktails et à tapas gastronomiques dans une ambiance musicale décontractée. Des soirées y sont organisées avec des DJ sets et les lieux sont de plus en plus prisés des dijonnais.

Vertigo design hotel dijon

Dans le salon de lecture, on est presque comme à la maison dans de grands fauteuils design aux formes vintage (@-Chair de Toshiyuki Kita), à côté de la cheminée ultra-moderne. Je suis plutôt décoration à l’ancienne, rustique et nature d’habitude, mais quand je découvre des hôtels, j’aime bien (comme tout le monde je pense) me prendre au jeu du luxe et des lignes élégantes. C’est gagné au Vertigo ! L’ambiance est feutrée, on prend un livre dans la bibliothèque (belle collection de volumes sur le design justement) et on se laisse aller au repos avec les tons chauds du magnifique parquet, des coussins en velours et des bougies.

vertigo dijon

Lorsque l’on emprunte l’ascenseur pour se rendre au spa, il devient évident que le moindre détail a été pensé ici : on est plongé dans le noir et lorsqu’on lève les yeux, le V de Vertigo nous sert de repère. L’expérience est totale.

Hotel Dijon spa

On arrive ensuite au spa « I Feel Good » by KOS Paris. Avec ses rideaux blancs transparents, ses couleurs claires, cet espace élégant, chic et ouaté dégage une ambiance paisible, onirique, donnant presque la sensation d’être sur un nuage. Nous nous sommes laissées prendre au jeu et avons toutes les trois profité d’un soin signature KOS (produits cosmétiques à base de plante et respectueux de l’environnement). En plus des soins du visage, gommages, épilations, le centre offre un choix d’une dizaine de modelages (j’ai tenté la cérémonie des huiles).

Un espace fitness avec quelques machines complète le centre (agréable et calme le matin avant le petit-déjeuner).

Vertigo hotel dijon spa

Non loin de là, au bout d’un couloir blanc, l’espace piscine, sauna et hammam nous attendait. Un endroit unique en son genre : une longue pièce voûtée et métallisée, plongée dans un style industriel et brut mais très confortable. L’eau était un peu froide, mais nous avons vraiment apprécié le calme de cet espace quasi-privatif, loin des bruits de la ville et des soucis du quotidien.

Vertigo hotel

On retiendra :

  • que l’hôtel est ultra-connecté, avec ses écrans tactiles et ses espaces de projection ;
  • que le moindre détail a été pensé pour nous séduire, du salon à cigares à la salle de cinéma privatisable, avec au programme les derniers films du boxoffice.

Hotel vertigo Dijon centre

Nous n’avons même pas profité de tous ls services du Vertigo Hôtel Dijon puisque nous n’avons pas testé les promenades citadines avec la BMW i3 ou avec les vélos électriques BMW mis à disposition par l’hôtel.

Côté service, nous avons été très bien accueillies et dorlotées durant les trois jours. On voit que l’équipe a plaisir à travailler dans ce lieu.

Villa Medicis Dijon

Parmi les haltes déco que l’on peut conseiller à Dijon (et j’ai eu le plaisir de découvrir qu’elles étaient bien plus nombreuses que je ne l’aurais cru), je cite la Villa Médicis. Un charmant endroit que l’on ne soupçonne pas depuis la rue, puisque la boutique est en arrière-cours (au 9 rue charrue) mais qui est en fait immense et qui donne envie de vendre sa super collection de timbres Tintin pour se permettre de craquer pour une bonne centaine de housses de coussins. On passe d’une pièce à l’autre en découvrant des ambiances travaillées, des détails, des associations de couleurs. C’est une ballade initiatique où l’on a l’impression de passer d’un appartement de décorateur d’intérieur à l’autre sur plus de 220 m². Les petits objets déco côtoient des meubles et tissus qui font baver d’envie.

Une vraie « mine d’or » (pour reprendre l’expression du Petit Futé à propos de la boutique) qui se ré-invente entièrement tous les 6 mois pour être à la page des toutes dernières tendances. Le must, c’est qu’il y en a pour tous les budgets ! Ne manquez pas le corner dédié à la peinture et aux tissus d’éditeurs. Bref, l’un de mes coups de cœur du week-end ! Je suis revenue avec des sacs remplis de poteries et de bougeoirs et les poches vides…

Little Italy Dijon

Et si l’on veut se régaler non loin de là, au centre de Dijon (rue Verrerie, pas très loin de l’église Notre-Dame), je sur-conseille le resto-épicerie Little Italy. On y sur-mange une cuisine italienne préparée avec goût et amour, qui repose sur des classiques et des produits frais. Et je n’ai pas peur de le dire (puisque ma môman et m’a sœur seront là pour le confirmer), nous y avons mangé les meilleures pizzas jamais fréquentées par nos chers estomacs (et nous y sommes retournées le lendemain !).

La ballade à Dijon se termine. J’espère vous avoir donné envie de faire une halte au Vertigo Hôtel, ne serait-ce que pour siroter un cocktail du chef à l’Embassy Bar. C’est un petit hôtel de ville, pas un grand palace, mais il concurrence la qualité de services et d’aménagements d’un 5 étoiles. Sa taille est parfaite pour un week-end citadin et pour les fans de design, de contemporainitude et de raffinement, c’est l’endroit rêvé !

Si vous voulez en savoir plus, la journaliste et webdesigner Marie SEURIN a passé 42 jours à tester le Vertigo Hôtel à son ouverture (grâce à un « job de rêve » proposé par la direction) et parle longuement des aménagements, de l’équipe, des cocktails de Julien, l’un des serveur et inventeur du « Sueurs Froides » (Vodka Grey Goose, Get 31, jus de citron vert pressé, sirop d’orgeat, perrier), le cocktail « qui rend dépendant à l’Embassy bar » d’après son créateur, par ici : https://vertigojobdereve.jimdo.com/.

Et si vous voulez en voir plus, le reste en vidéo 😊 

MERCI D’AVOIR PRIS LE TEMPS DE LIRE CET ARTICLE SUR LE BLOG DECO DATCHA ! POUR ÊTRE AU COURANT DES NOUVEAUTÉS ET BONS PLANS :

Sources : Vertigo Hôtel Dijon / Baffy / Phill Bryant / Louise Madelaine / Côte d’Or tourisme / Rozenn Krebel